Renaître de ses cendres comme un phénix, voilà le principe qui leur a permis de rebondir. Le coronavirus dans le secteur du business au féminin n’aura pas eu que des

Affronter l’adversité ou laisser  son activité dépérir, les entrepreneures ont vite fait leur choix. 

Les femmes cheffes d’entreprise ont fait preuve d’ingéniosité et d’ingénierie chacune dans son secteur d’activité. Il fallait pendant la baisse de régime due au confinement, trouver le moyen de ne pas fermer boutique.

Et le challenge a été plutôt bien relevé, si l’on s’en tient aux différents témoignages recueillis lors du « Corolearner Talk », édition «Women in Business».

La fusion des forces a été un point d’appui pour certaines entrepreneures. La période de confinement leur a servi de brèche pour apprendre des autres et s’inspirer de leurs expériences. Ainsi, pour celles qui ont des partenaires d’affaire, la collaboration ne s’est jamais aussi bien portée. Les business women pensent désormais qu’ensemble, elles peuvent aller plus loin et de façon durable. Ceci est vrai pour l’industrie métallurgique, tout comme pour celle de l’agroalimentaire ou la décoration.

Le coronavirus aura également permis aux boss ladies de restructurer leurs entreprises. Entre toutes les idées désormais couchées sur du papier et une réorganisation administrative, il a fallu remodeler un certain nombre de choses. Ce qui n’était pas du tout aisé à mettre en pratique, lors de la période d’avant covid-19. Les cheffes d’entreprise disent qu’elles ont été pendant longtemps, prises dans un engrenage dans lequel la routine imposait sa loi, sans qu’on ne sache dissocier l’essentiel de l’ensemble.

La restriction des activités aura surtout participé à réfléchir sur la transformation digitale. Un aspect capital dans un monde hyperconnecté. Un nouveau monde dans lequel, l’économie numérique occupe une place de choix dans la stratégie d’affaires. En clair, la révision des stratégies a été mise au point par de nombreuses femmes, d’autres ont nourri de nouvelles idées et d’autres encore ont construit de bons plans.

Cependant, le coronavirus aura tout de même entrainé des périodes de stress. Les business women ont été obligées de renvoyer du personnel, diminuer les effectifs. Jusqu’à présent, de nombreuses entrepreneures subissent des tensions de trésorerie.

Mais au finish le coronavirus a aidé certaines femmes à se recentrer sur leur rôle de maman. Au-delà de toutes leurs occupations,  elles ont resserré les liens d’amitié et de famille.

Ainsi ont-elles été heureuses de partager chacune son expérience de femme cheffe d’entreprise, le mercredi 22 juillet 2020, lors du Coroleaner talk.